Question posée: comment soutiendrez-vous les producteurs locaux, professionnels ou amateurs et les circuits courts de distribution de leurs produits ?

Les réponses des partis présents en vidéo:

Les réponses des partis présents par écrit:

ECOLO

Le Talent, monnaie citoyenne et solidaire, constitue un bon moyen de soutenir les petits commerces et producteurs locaux, ainsi que les circuits courts. Nous avons par exemple proposé de promotionner le Talent par exemple en payant dans cette monnaie les jetons de présence des mandataires communaux. L’idée a été rejetée avec dédain. Les marchés publics sont une autre piste en la matière : nous avons par exemple défendu l’idée d’un cahier des charges plus exigeant en matière de production biologiques et locale pour les repas des écoles et les repas distribués par le CPAS. Sans succès. Si nous avons la possibilité d’exercer le pouvoir au niveau communal, nous concrétiserons cette idée.

Oxygène

Encourager la production et la consommation locales en concertation avec les producteurs locaux. Par exemple, mutualisation des services (comptabilité, déplacements, livraisons…), mise en service d’une halle pour les producteurs locaux… Voir réponse plus haut (voir question relative à l’habitat et l’urbanisme).

 

PluS

Diverses initiatives en la matière existent déjà sur le territoire de la commune, telles que La Ruche qui dit oui, la vente de produits en vrac, la vente en direct des producteurs locaux. Nous souhaitons soutenir le maintien de ces initiatives locales en assurant leur promotion mais aussi en envisageant de les intégrer dans les mesures de soutien envisagées pour le commerce local.

Liste du Mayeur

En établissant un annuaire des producteurs locaux et en le communiquant sur les outils de communication communaux. En leur facilitant l’usage saisonnier ou récurrent d’un espace public pour exposer et vendre leurs produits. Ceci doit légalement faire l’objet d’un règlement communal à discuter avec les acteurs concernés, en respectant les prescrits légaux et en veillant à ne pas créer de concurrence déloyale envers d’autres acteurs économiques. Il pourrait être intéressant de voir avec les acteurs concernés si intégrer un GAL existant dans les communes voisines peut aider à leur développement. Pour les petits appels d’offres communaux ou CPAS en vue d’achat de fruits et légumes, consulter les producteurs locaux.