Question posée: que proposez-vous pour responsabiliser et soutenir dans la direction de la Transition les structures clés de l’éducation (crèches, écoles, services d’aide à la jeunesse, écoles de devoirs, bibliothèques, mouvements de jeunesses, centres culturels, artistiques et sportifs) ainsi que le secteur associatif et coopératif de la commune?

LISTE DU MAYEUR

En collaboration avec des bénévoles et des associations locales, la projection de films, l’organisation de conférences ou d’ateliers animés par des orateurs aguerris à la découverte de la transition et à la vulgarisation de cette notion, à destination des enfants et des adolescents, dans le cadre de l’école, des mouvements de jeunesse, etc…Le même type d’initiative à l’attention du public plus précarisé (orienté par les services sociaux) ou différent (orienté par leurs éducateurs). Informer via les réseaux de communication communaux de l’organisation de tables rondes et soirées de réflexion à ce sujet.

PLUS

La commune est un espace de démocratie, de citoyenneté, de participation le plus proche des citoyens. Elle met en oeuvre des actions qui ont un impact direct et concret sur la vie quotidienne. Les stéphanois sont donc au coeur de notre programme innovant et ambitieux pour mettre à leur service une commune qui rencontrera mieux leurs préoccupations quotidiennes. En effet, pour la liste PluS, la commune et le CPAS doivent être des laboratoires d’idées et d’innovation, pour des politiques plus sociales, plus environnementales, plus participatives et ainsi être des moteurs de l’écosocialisme. Ils doivent redevenir ces lieux où se développent des politiques en interaction directe avec les citoyens et des expérimentations innovantes visant à terme à contribuer à un contre-modèle sociétal pleinement écosocialiste.

Ainsi, au niveau des structures clés de l’éducation et le monde associatif présent sur le territoire de la commune, nous souhaitons soutenir l’émergence d’idées et de projets portés directement par ces acteurs. Le rôle du pouvoir politique est aussi soutenir la concrétisation de projets proposés au plus proche des stéphanois. Cela peut se faire de deux manières :

– Susciter l’émergence de ces projets et les soutenir (notamment par un financement), tels que les appels à projets ou les budgets participatifs (= TOP-DOWN);

– Favoriser l’émergence de projets directement au départ des structures clés (= BOTTOM-UP) via la sensibilisation et la mobilisation.

Ainsi, par exemple, si une école de la commune venait vers l’autorité communale avec un projet concret autour de la réduction du gaspillage alimentaire, notre rôle serait d’accompagner à la mise en oeuvre de ce projet.

ECOLO

On dit parfois que la culture est le 4e pilier sur lequel doit se développer le Développement durable, à côté de l’économie, du social et de l’environnement. Le fait est qu’une partie (trop) importante de la population n’a pas conscience des enjeux cruciaux pour l’humanité auxquels nous sommes confrontés. Et qu’une autre partie -tout aussi trop importante- si, elle, est consciente de ces enjeux, a la conviction qu’elle n’a aucune prise sur eux et que peu importe une éventuelle action au niveau personnel, cela n’y changera rien…L’enseignement et la politique culturelle ont un rôle à jouer vis-à-vis de ces deux publics : conscientiser le premier ; motiver le second.

Depuis sa création, Ecolo vise l’émancipation de tous les membres de la communauté que nous formons. C’est cette émancipation qui permet à chacun de se sentir pleinement citoyen et responsable, à son niveau. Ce processus débute dès le plus jeune âge, dès la crèche. C’est dès ces structures d’accueil que se joue par exemple la construction d’une vision égalitaire des femmes et des hommes, le respect de toutes les différences, la valeur de la coopération et de la solidarité, mais aussi la prise de conscience que nous vivons tous sur la même Terre, la seule que nous ayons. Toutes les propositions que nous avançons dans le domaine de l’éducation, de la culture et des relations entre la Commune et le tissu associatif se fondent sur cette vision et ces options. C’est dans cet esprit que nous proposons une multitude d’idées concrètes trop nombreuses pour être reprises ici.
(voir le liste internet d’Ecolo).

OXYGENE

  • Projet pédagogique

Éduquer des jeunes pour demain, c’est les former à tout ce que les machines ne savent pas et ne sauront jamais faire. Il s’agit de se donner un projet ambitieux de culture et d’éducation en assurant les fondamentaux (lire, écrire, parler, calculer) et en les formant à la confiance, à l’esprit critique, à la liberté et à la responsabilité, à la créativité, à la coopération.

L’école sera un lieu de bienveillance, où l’échec sera vu comme une occasion de progresser et où chacun sera respecté tel qu’il est. L’école sera un lieu de vie multiculturel et multilingue. L’école sera gratuite.

L’école doit être gratuite et inclusive : accompagnement des jeunes à besoins spécifiques, accompagnement des équipes de terrain, création de places, matériel pédagogique, équipement et maintenance du parc informatique des écoles, entretien des bâtiments…

  • Harmonisation du projet pédagogique

Harmonisation de la pédagogie de toutes les écoles communales autour des pédagogies actives et collaboratives par exemple la pédagogie Montessori qui cultive l’envie d’apprendre, favorise la confiance en soi, l’autonomie, tout en permettant à l’enfant d’évoluer à son propre rythme et en toute liberté. Cela doit permettre d’offrir une qualité d’enseignement équivalente quelle que soit l’implantation.La commune s’assurera que les directions et les enseignants soient bien formés aux pédagogies actives.

  • Institution

Oxygène souhaite que tous les processus de désignation et de nomination des directions d’écoles soient faits de manière transparente et cohérente avec le projet pédagogique communale.

  • Mixité sociale

Avec un projet pédagogique harmonisé, Oxygène propose une réflexion pour entamer la régulation des inscriptions dès la première primaire.

  • Prévention du harcèlement

Création d’une cellule locale contre le harcèlement scolaire. Collaboration avec la police et les directions scolaires, mise en place de tous les outils de prévention et d’accompagnement : N° de tel, plateforme en ligne pour témoigner…

  • Les parents

Les parents sont partenaires de l’école en termes de dialogue et d’échange. Pour les parents qui ne parlent pas la langue de l’enseignement, l’école doit être un lieu d’intégration, de compréhension des codes de l’école, d’échange et d’écoute.

  • Ecole des devoirs

Faire appel aux seniors pour l’école des devoirs.